Web (site error) to Store

Quand le site plante, le magasin reste
La face cachée du Web to Store

 


 

Entendu au Call Center

« Bonjour Monsieur,  donc vous disiez que vous veniez de commander sur notre site Internet quand il a buggé. Ne quittez pas, pour récupérer votre commande, veuillez patienter,  je vous passe notre service technique. Allo Monsieur vous êtes encore là ? ALLO ? ALLO ? »

La face cachée du Web to Store

Le Web-to-Store est le plus gros tuyau Business  du Web. Et pourtant trouver un produit précis sur un site web reste un challenge, tant les offres sont immenses et complexes, tant les sites sont longs à charger voir défaillant. Le gain de temps sur Internet est un leurre et il est encore bien souvent plus rapide de gagner à pieds le magasin en bas de chez nous pour y faire ses courses que de le faire en ligne. A qui la faute ?

Fiche pratique Web (site error) to Store

Les bonnes questions à se poser

  • Mon offre Web est-elle lisible ? adaptée aux recherches Google de mes clients cibles ?
  • Quelle est la disponibilité de mon site web ? Le temps de chargement des pages web d’entrée ?
  • Mon site Web offre-t’il les mêmes garanties de fonctionnement que mes magasins ? Pourquoi ?
  • Mon hébergement est -il garanti ? Selon quels SLA (Service Level Agreement) ?
  • Que me coûte en chiffre d’affaires perdu un site planté pendant 1 journée ? Que me coûte un bon hébergement sur un an ?
  • Qui en dehors de mes clients teste le bon fonctionnement de mon site web ?

Liens à connaître sur le Web2Store et la Web Performance

Véritable mine d’informations, le Webzine de Nicolas Prigent est dédié depuis 5 ans au Web2Store et au ROPO (Research On-line Purchase Off-line).

 http://www.scoop.it/u/web2store

Dernière étude de novembre 2016 Mappy-BVA sur le Web2Store, qui reste le flux le plus important loin devant le e-commerce.

http://corporate.mappy.com/wp-content/uploads/2016/11/Conf%C3%A9rence-Mappy_WebtoStore4.pdf

Classement de la Web Performance des tenors du E-commerce en France publié par le Journal du Net et réalisé par la société Fasterize. Les cinq sites les plus rapides en temps de chargement pour le client sont Amazon, Booking, La Redoute, Leroy-Merlin et la SNCF.

http://www.journaldunet.com/solutions/dsi/1139380-classement-la-performance-web-des-tenors-du-e-commerce-en-france/

Bonnes pratiques de la Webperformance, disponibilité & temps de chargement 

Le Chiffre-clé : 1/10 de seconde = 1 % de CA

Chaque 1/10 ème de seconde en plus pour charger une page entraîne une perte de 1% du CA chez Amazon. Le temps de chargement moyen de la page d’accueil (la plus lourde), d’une page catégorie et d’une page produit chez Amazon est de 7258  milli-secondes.

Problème 1 : mon site plante

Un incident sur le site devrait être aussi important qu’un incident magasin en ligne de caisse car non seulement le web influence plus d’une visite sur 2 en magasin mais aussi génère plus de CA en E-commerce qu’un seul magasin.

Solution : la sonde

Une sonde simule le parcours clients -création de compte et commande a minima – plusieurs fois par jour et alerte les opérationnels concernés en cas d’erreur. Passer du gratuit au payant dépend des scenarii que vous donnez à la sonde. Si c’est une simple requête serveur (pingdom), c’est gratuit, si vous souhaitez aller jusqu’au test plusieurs fois par jour de votre tunnel de commande (inscription et commande avec netvigie). Dans ce cas pensez à nettoyer vos adresses mail de test dans votre Base.

 

Problème 2 : mon site est trop lent

Au delà de l’indisponibilité pure et simple d’un site web, le temps de chargement d’une page, s’il est trop long, peut-être un véritable obstacle voire une raison d’abandon sur le parcours client.

Solution : les nouveaux formats pour le mobile

De nombreux outils de diagnostic des points d’optimisation existent.

https://developers.google.com/speed/pagespeed/insights/

  • Si sur le Desktop, la plupart des sites e-commerce ont résolu une vitesse de chargement acceptable, c’est sur le mobile que les défis techniques sont aujourd’hui les plus importants.

Innovations à suivre

  • Le projet «Accelerated Mobile Page» initié par Google et enrichi par l’Open Source (https://www.ampproject.org/) est une réponse majeure en cours de développement à suivre en 2017. Le temps de chargement d’une page serait réduit de 50 à 85 % !
    • Plusieurs Grands Media comme Wired ou le Washington Post (propriété d’Amazon)l’ont déjà adopté. E-Bay est le seul site e-commerce connu à l’avoir adopté.

Le Nouveau Bocal ? 

En savoir plus sur notre offre de Diagnostic et Conseil en Expérience Client / Employé


 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*